top of page

Édito : La valeur travail au cœur de la cohésion nationale [Mars-Avril 2023]


Les deux mois que nous venons de traverser ont été marqués par les très fortes tensions politique et sociale autour du projet de réforme des retraites. Cette crise est le résultat de la méthode adoptée par le Président de la République et son Gouvernement.


L’absence d’un vrai débat parlementaire sur un sujet de société aussi important est une faute. Le recours final au 49.3 est l’illustration de cette séquence : puisque convaincre semblait hors d'atteinte, tout a été fait pour malmener l'Assemblée nationale.


Je ne l’ai jamais caché : je considère qu’une réforme est nécessaire pour sauver notre système par répartition ; il faut accepter de travailler un peu plus longtemps. Mais le texte porté par le Gouvernement comportait de trop nombreuses injustices, en particulier pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, pour les femmes qui ont eu des carrières hachées, et pour sa réforme insuffisante des régimes spéciaux. J’ai pris toutes mes responsabilités en annonçant mes plus vives réserves sur ce projet de loi !


Validé par le Conseil Constitutionnel, ce texte est aujourd’hui promulgué. Mais il est indéniable que notre pays en ressort davantage fracturé, dans un contexte déjà très difficile où se mêlent crise du pouvoir d’achat, de l'école, de l’énergie, de l'hôpital, du logement…


Plus que jamais, nous devons œuvrer pour rassembler le pays autour de valeurs communes. Le travail fait partie de ces valeurs fondamentales. Traiter la question des retraites sans aborder les dérives des politiques d'assistanat et du rapport au travail a d’ailleurs été l’une des principales erreurs de ce Gouvernement.


L'affirmation de la valeur travail doit être la priorité des prochaines semaines. Il faut entendre la détresse de ceux qui, malgré leur salaire, n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Aujourd’hui, bien trop souvent, le travail ne paie pas davantage que l’assistanat. C’est une véritable injustice pour toutes celles et ceux dont le travail, les efforts et les mérites ne sont pas reconnus à leur juste valeur. L’amélioration du pouvoir d’achat et du niveau de vie des Français passera par cette reconnaissance de la valeur travail et la nécessaire augmentation des revenus du travail.

Comments


bottom of page