Éolien : les notions de saturation et d'encerclement enfin prisent en compte !


Dans la continuité du projet de loi visant à raisonner le développement de l'éolien que j’ai pu défendre à l'Assemblée Nationale (Revoir la vidéo), je me suis rendu en compagnie de Xavier Bertrand à Tailly-l'Arbre-à-Mouches pour rencontrer Bénédicte Coste.


Petite-fille du maréchal Leclerc de Hauteclocque, elle est à la tête de l'association Samarienne de défense contre les éoliennes industrielles qui a fait reconnaître en justice il y a quelques semaines « l’état d’encerclement » par les éoliennes.


C’est notamment la multiplication sur le territoire d’Airaines des projets éoliens qui, dès 2014, l’a poussé à agir. On y compte en effet aujourd’hui 104 machines dans un rayon de 10 kilomètres et 269 autorisées ou en instruction dans un rayon de 22 kilomètres.


Grâce à son action et pour la première fois en France, un projet de 8 machines supplémentaires a été annulé par le tribunal administratif d’Amiens qui a motivé sa décision par « l’effet d’encerclement et de surdensification » pour les villages proches.


On peut se féliciter de cette prise de conscience qui prend enfin en compte l’avis des associations d'habitants et d'élus de notre territoire qui subissent le développement anarchique de l’éolien, se retrouvant totalement encerclé par ces machines qui détruisent nos paysages !



Mes actualités récentes