top of page

Érosion côtière : j'intègre le Comité national du trait de côte


Aujourd’hui, un cinquième du littoral français est soumis à l’érosion côtière. Ce phénomène naturel, amplifié par le changement climatique, amène à repenser les choix d’aménagement des territoires littoraux exposés, pour s’adapter en anticipation.


Le 14 mars, la secrétaire d'État chargée de l'Écologie, Bérangère Couillard, a officiellement lancé le Comité national du trait de côte (CNTC) réunissant élus, expert, ONG et citoyens pour « imaginer nos littoraux de 2050 » et une stratégie de financement.


Je suis heureux d'intégrer ce Comité, ce sujet touchant tout particulièrement notre territoire. J’avais d’ailleurs déposé en 2019 une proposition de loi sur l’adaptation des zones menacées par l’érosion du trait de côte : https://www.emmanuel-maquet.fr/single-post/2019/07/09/ma-proposition-de-loi-pour-mieux-encadrer-lactivit%C3%A9-sur-le-littoral-en-voie-d%C3%A9rosion


Les travaux de ce comité dureront un an et permettront, dans un premier temps, d'évaluer les besoins et, dans un second temps, de préparer une stratégie de financement pour la loi de finances 2025. Une enveloppe de 20 millions d'euros est d'ores et déjà engagée pour accompagner les collectivités en matière d'ingénierie et de cartographie des territoires à risque.

Comentários


bottom of page