Déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé (AAH) : la fin d’une injustice !


Jeudi 20 juillet, l’Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité l’amendement porté par les députés Les Républicains dont je suis signataire visant à déconjugaliser de l’allocation adulte handicapé (AAH).


C’est une victoire ! Depuis 5 ans, nous nous sommes en effet battus pour mettre fin à cette injustice qui fait que les personnes en situation de handicap vivants en couple sont actuellement pénalisées fiscalement. Il s’agit aussi pour eux d’un enjeu de pouvoir d’achat dans un contexte de très forte inflation.


Cette individualisation de l'AAH répond à une aspiration sociétale profonde à davantage d'autonomie financière au sein du couple. Plus clairement, il s’agit pour des personnes déjà dépendantes en raison de leur handicap de ne pas être en plus dépendantes financièrement.


Après des années de refus de la majorité présidentielle, c’est une très belle avancée qui va changer la vie des 270 000 concitoyens concernés !


Le handicap n’est pas un sujet mineur. C’est un sujet majeur pour notre Nation, pour nos défis actuels et futurs, pour les valeurs que porte la République. Le regard et l’accompagnement que nous portons sur le handicap dit tout de ce qu’est notre société. Par le passé, de grandes Lois ont fait de l’accompagnement des personnes en situation de handicap un levier de transformation de notre Pays.


Désormais, il faut que cette réforme s’applique le plus rapidement possible. Nos concitoyens qui vivent en situation de handicap n’ont pas à attendre demain pour vivre dignement. C’est aujourd’hui et sans plus attendre qu’ils doivent retrouver toute leur dignité et leur place dans notre société. J’y veillerai !