top of page

Energie : une nouvelle étape franchie en faveur de la relance du nucléaire

Dernière mise à jour : 26 mars

L’Assemblée nationale a adopté mardi 19 mars le projet de loi relatif à la gouvernance de la sûreté nucléaire qui prévoit la fusion des deux acteurs de la sûreté nucléaire, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), chargée du contrôle et de la décision, et son bras technique, responsable de la recherche et de l’expertise, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).


J'ai voté en faveur de cette fusion qui va permettre d'optimiser notre système de sécurité pour relever le défi de la relance nucléaire, une relance que nous appelions de nos vœux depuis maintenant 12 ans.


Cette fusion éliminera les délais de transmission entre les deux établissements, incompatibles avec la relance du nucléaire et la prolongation du parc existant. Elle permettra une gestion plus attractive et moins dispersée des carrières.


Surtout, grâce à un amendement que nous avons défendu et fait adopter, elle mettra un terme à la désynchronisation entre les publications des rapports d'expertise et des décisions.


Mon explication de vote au perchoir de l'Assemblée nationale :





Comments


bottom of page