top of page

Explosion des locations saisonnières : redonnons de l’attractivité à la location longue durée !

Dans certaines grandes villes et dans les zones touristiques, la multiplication des locations saisonnières de courte durée et des meublés touristiques pose problème. Puisque la location saisonnière est beaucoup plus lucrative que la location de longue durée, les logements disponibles sont de plus en plus loués aux touristes de passage, aux dépens de la population locale. Pour répondre à cette problématique, certains de mes collègues parlementaires souhaitent un meilleur encadrement de ces locations touristiques.


Et si, plutôt que de contraindre, nous prenions le problème dans l’autre sens en libérant le logement locatif longue durée des trop nombreuses charges qui le plombent ? Lorsque l'habitat est votre premier poste de dépenses, est-ce encore une bonne idée que les loyers soient constitués d'impôts à plus de 50 % – et jusqu'à 70 % dans certains cas ?


Ce sont les questions que j’ai posé à Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement.


Face à la crise du logement que nous traversons, il faut que la location longue durée redevienne fiscalement plus attractive, notamment dans les zones en tension. Une réduction des impôts sur le logement permettrait de stimuler l'investissement dans l'immobilier locatif longue durée, augmentant ainsi l'offre de logements abordables.


À l'État de réagir en mettant de l'ordre dans sa fiscalité aussi pléthorique que punitive !

Comments


bottom of page