top of page

Ligne Abbeville-Le Tréport/Mers : la réponse du ministre des Transports


Après de multiples courriers et interpellations, le ministre des Transports Clément Beaune m’a enfin répondu au sujet de la ligne de chemin de fer Abbeville-Le Tréport/Mers et du devenir de ses 29 passages à niveau.


Sans dérogation ministérielle, l’application du décret qui exige la suppression des passages à niveau entrainerait une explosion des délais et du montant des travaux qui remettrait en question la faisabilité de cette régénération en doublant la facture qui, d’après les études, pourrait déjà s’élever à 80 millions d’euros.


Dans son courrier, le ministre des Transports s’est montré rassurant, affirmant que l’approche concernant le traitement des passages à niveau est désormais assouplie : l’application de la nouvelle méthode d’analyse des risques peut conduire à ne pas devoir supprimer tous les passages à niveau lors d’un projet de réouverture de ligne. Une bonne nouvelle dans le cadre de la régénération de notre ligne Abbeville-Le Tréport/Mers.


Ce point de blocage est donc désormais éclairci et je ne peux que m’en réjouir.


Mais maintenant, on fait quoi ?


Le Président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, s’est d’ores et déjà engagé à prendre en charge 80% des travaux de régénération de cette ligne. Nous attendons toujours de l’État un engagement financier concret à la hauteur de celui de la Région Hauts-de-France pour lancer les travaux ! Nous ne pouvons plus attendre : il faut passer des promesses aux actes !


Au moment où le Président de la République annonce sur YouTube vouloir lancer 10 projets de RER dans dix métropoles françaises, nous ne pourrions accepter que cela se fasse au détriment des petites lignes qui irriguent nos territoires ruraux…

Comments


bottom of page