top of page

Non à l’aire d’accueil des gens du voyage au cœur de la zone d’activités de Saint-Quentin-Lamotte !

Dernière mise à jour : 14 nov. 2023


Depuis 2017, la loi impose à la Communauté de Communes des Villes Sœurs et à la Communauté de Communes du Vimeu de créer sur leur territoire une aire de grand passage pour les gens du voyage. Malgré de nombreuses pistes envisagées, aucun terrain d’entente n’a été trouvé. Depuis le 1er mars dernier, c’est désormais à l’État et à lui seul de trancher dans ce dossier.


Dans un article du 7 novembre dernier, le Courrier picard a révélé que l’emplacement envisagé par les préfectures de la Somme et de la Seine-Maritime pour l’implantation de cette aire de plus de 4 hectares serait des parcelles du Parc environnemental d’activités Bresle Maritime situé à Saint-Quentin-Lamotte, à proximité des entreprises Lelièvre et SGD Pharma : https://www.courrier-picard.fr/id463996/article/2023-11-06/vers-une-grande-aire-daccueil-des-gens-du-voyage-dans-louest-de-la-somme-au?fbclid=IwAR3D34PaBggIwitnM6wQcVRe_yXXZpNDRMM8VlfwB-HNpuuzNaCwlg2BjmU


C’est l’un des pires choix possible ! Une telle décision viendrait en contradiction avec le travail mené à l’échelle communautaire depuis plus de 20 ans et qui a abouti à la création de cette zone d’activité, locomotive de toute cette région en termes de développement économique. Maire de Mers-les-Bains de 2001 à 2017 et élu communautaire jusqu’en 2020, j’ai d’ailleurs été de toutes les étapes de ce grand projet de territoire.


Située au cœur d’un tissu d’entrepreneurs majeur, au sein de pôles industriels de renommée mondiale et pourvu d’un réseau de sous-traitants dynamiques, ce parc d’activités fait aujourd’hui parti des références à l’échelle nationale, notamment dans le domaine environnemental, étant certifié ISO 14001 et répondant aux exigences EMAS (SMEA).


Au moment où les pouvoirs publics expriment enfin la nécessité de réindustrialiser notre pays, comment pourrait-on concevoir que ces parcelles soient utilisées à d’autre fin qu’à l’accueil de nouveaux projets industriels créateurs d’emplois et de richesses pour le territoire ?


Je mesure parfaitement toutes les contraintes autour de ce dossier, mais je suis convaincu qu’il est possible de trouver un site répondant à tous les critères sans consommer de terres agricoles ou de foncier dédié au développement économique. Ce vaste territoire s’étendant de Dieppe à la Baie de Somme en passant par le Vimeu comporte notamment de très nombreuses friches qui devraient être étudiées en priorité par les services de l’État. C’est en tout cas le vœux que j’ai officiellement formulé par courrier aux préfets de la Somme et de la Seine-Maritime.


Comments


bottom of page