Ville de Mers-les-Bains : mon départ du conseil municipal

Dernière mise à jour : août 2


Nous avons vécu un printemps électoral assez riche, qui aura été marqué par un taux historiquement élevé d’abstention. Près de 2/3 des électeurs ne sont pas allés voter ! C’est de notre responsabilité que de faire reculer ce désintérêt et de prouver que la politique est encore utile.


En ce qui me concerne, candidat sur la liste de Xavier Bertrand, je deviens conseiller régional. Contraint par la loi sur le non-cumul, je me vois dans l’obligation de remettre mon mandat de conseiller municipal de Mers-les-Bains. J’en étais membre depuis 26 ans, c’est vous dire si ce moment est particulier pour moi !


J’ai donc passé la moitié de ma vie à siéger au conseil municipal de Mers : 16 ans à y exercer les fonctions de maire, 6 ans préalablement dans l’opposition nous permettant de travailler et de gagner en 2001, puis 4 ans à nouveau comme conseiller municipal dans la majorité.


Les 16 années passées aux fonctions de maire ont été pour moi 16 ans de bonheur.


Des difficultés, il n’en manqué pourtant aucune. De l’état général de la commune, ses routes, ses bâtiments, ses réseaux, en passant par ses finances avec ses dettes monstrueuses laissées par les délires des gestions précédentes… Mais tout cela fut réglé en douceurs et avec la volonté inébranlable de rassembler et de faire adhérer les Mersois à nos projets.


Les 3 conseils municipaux que j’ai eu l’honneur de constituer et de présider m’ont toujours apporté un soutien sans faille, nous permettant tant de réalisations.


Du classement de la station touristique à la réouverture du casino, de la réalisation du parc des grands marais à la réouverture des commerces de centre-ville, de la rénovation des quartiers à l’ouverture de la médiathèque, de la rénovation de toutes les écoles à la réhabilitation de la mairie, de la création de logement pour tous à la réalisation d’une Résidence séniors, de la création de la fête des baigneurs à la mise en lumière des magnifiques architectures de notre front de mer, de la réalisation d’une défense contre la mer efficace à la lutte contre les inondations des quartiers, etc.


La gestion de la commune fut aussi l’une de mes obsessions : la maitrise de la dette et sa diminution, la réduction historique de l’impôt foncier de près de 25% ainsi que les abattements sur la taxe d’habitations et la CFE.


Jamais notre commune ne fut autant à l’offensive.


Mais dans la vie, rien n’est jamais terminé. L'équipe municipale a de beaux projets devant elle : le pavillon des bains, dont la réalisation touche à sa fin, l’extension du cimetière également, bientôt le démarrage de la seconde tranche du RD1015, le pôle associatif, la salle des sports, la mise en œuvre du PAPI… Ces dossiers nous les avons lancés ensemble, il appartiendra à l'équipe maintenant de les réaliser.


De nouveau projet ont aussi vu le jour : les travaux de confortations de l’église, la réhabilitation de la galerie Barni, la piétonisation du front de mer, le parking payant... De belles perspectives et une belle ambition pour Mers !


Je forme le vœu également que Mers puisse continuer à s’appuyer sur la communauté de communes et qu’a sa place, notre commune puisse en être un maillon fort.


Même si je ne siégerai plus autour de la table du conseil municipal, je reste naturellement disponible pour aider, accompagner et participer à la mise en œuvre du projet que j’ai eu l’honneur et la responsabilité de présenter aux mersois en mars 2020 et que qu'ils ont validé. Ils auront à l’apprécier lors des élections de mars 2026.


Quelque soit mes responsabilités, je ne me désintéresserai jamais de l’avenir de notre belle ville !


Je sais qu’en 2026 il faudra rendre compte du mandat qui nous a été accordé en 2020. Je me sens naturellement en responsabilité de ce rendez-vous : je ne me déroberai pas, je ne renoncerai pas !


J’aime Mers et j’aime les Mersois !